[Pétition] Plastique alimentaire : en finir avec cette folie

On dit que les pétitions en ligne ne servent à rien. N’empêche que celles qui récoltent des millions de signatures témoignent et forgent une opinion publique plus ancrée et solide, plus mobilisée sur une cause bien ciblée, donnant ensuite de l’appui aux actions qui s’en suivent. Je viens donc de signer la pétition « Plastique alimentaire : en finir avec cette folie ». Cette cause me tient à cœur, j’aime l’océan et la vie qui l’habite. J’aimerais que le plus de monde possible soit au courant de cette folie (une de plus nous conduisant à notre perte et à celle de nos descendants) et signe cette pétition.

Voici le lien:

https://www.leslignesbougent.org/petitions/stop-plastique-alimentaire/script/

Allé, debout, un peu de courage, on s’en fout des « like » sur les posts Facebook, signer = s’incarner !! Merci d’avance, Laurent

  • Attendu qu’une baleine a été retrouvée morte aux Philippines le 18 mars 2019 avec 40 kg de plastique dans l’estomac :[1]
  • Attendu que l’industrie agro-alimentaire produit 900 milliards de produits alimentaires et boissons emballées, chaque année, rien que pour les supermarchés européens ;
  • Attendu que 95 % de ces emballages ne servent qu’une seule fois, et sont jetés après leur première utilisation ;
  • Attendu que, une fois dans les poubelles, moins de 30 % sont recyclés ; le reste est jeté dans la nature ou brûlé, rejetant des polluants dans l’atmosphère ;
  • Attendu que, la plupart des plastiques présentent des dangers de contamination par migration chimique dans la nourriture ;[2]
  • Attendu que le contact entre plastiques et nourriture explique la montée des perturbateurs endocriniens, qui déséquilibrent les systèmes hormonaux et physiologiques, avec des maladies neuro-dégénératives à la clé ;[3]
  • Attendu que les microplastiques qui envahissent les océans, les cours d’eau et la chaîne alimentaire font peser un danger d’une ampleur encore impossible à évaluer sur tous les êtres vivants, dont l’être humain ;[4]
  • Attendu qu’il est de plus en plus difficile d’acheter de la nourriture qui ne soit pas emballée, souvent même plusieurs fois, et que les légumes, fruits et herbes fraîches eux-mêmes sont aujourd’hui souvent vendus en barquettes plastiques.

Nous vous demandons de renverser la tendance, et de privilégier les produits vendus sans emballage, pour éliminer la plus grande partie des plastiques aujourd’hui rejetés dans l’environnement.

Nous, consommateurs, arrêterons de venir dans vos magasins si vous ne prenez pas des mesures dans ce sens. Nous refuserons d’acheter notre nourriture emballée dans du plastique, et retirerons les emballages inutiles avant de passer dans les caisses.

Veuillez croire, Mesdames, Messieurs, en l’expression de mes salutations distinguées.

Augustin de Livois
Président de l’Institut pour la Protection de la Santé Naturelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *